Voyager au quotidien c’est toute une organisation ! Depuis nos vadrouilles à Bali, nous avons appris à nous organiser… Et notre smartphone est devenu notre meilleur ami ! Nous vous dévoilons dans cet article comment nous gérons notre quotidien de voyageur 2.0 en 5 verbes :

Dormir

Lorsque nous arrivons dans un nouveau lieu, notre première préoccupation est l’endroit où nous allons dormir et, accessoirement, déposer nos sacs à dos pour la journée. Pour ce faire, nous privilégions un minimum de deux à trois nuits à chaque endroit. Nous limitons ainsi la répétition de ces recherches, et puis on aime bien prendre notre temps J. Nous prenons beaucoup de temps pour trouver le logement parfait avec un mini budget : un équilibre pas toujours facile à trouver !

Quand on arrive à négocier la chambre de notre vie à petit prix... ♡

Pour organiser ces recherches, nous utilisons nos moments de trajets. Dès que nous montons dans le bus pour la prochaine destination… Bam, c’est parti : On ouvre systématiquement Booking et AirBnB. Nous regardons d’abord les logements disponibles selon notre budget. S’ils sont nombreux et plus alléchants les uns que les autres, alors nous repérons les rues où ils se regroupent et nous prévoyons de réaliser un porte à porte des chambres/hôtels identifié(e)s dès notre arrivée. Sans réserver en ligne, c’est moins cher et toujours négociable. Si les offres de logement sont limitées… alors on réserve directement !

Nos nuits dans les sleepings bus, ici au Cambodge

A la recherche du logement parfait

Pour nous, le juste équilibre ce sont les logements juste à la sortie de la ville (pour un meilleur rapport qualité/prix) avec des supers commentaires des précédents clients (pour une propreté assurée et l’amabilité du personnel) et un petit-déjeuner (pour gagner un max de temps !) et tout ça pour 10 à 15€ maximum la nuit. Autant vous le dire, nous sommes devenus des pros du tri /filtre des annonces !

Il y a également des alternatives à ces logements classiques. Nous avons ainsi essayé le Workaway dont le principe est de travailler 4-5 heures par jour en échange d’un logement et de repas. Nous adorons ce concept que nous avons essayé dans le Sud du Cambodge pour aider un jeune couple d’australiens à construire leur Guest house. Malheureusement, il n’est pas toujours évident de trouver un projet/travail qui nous correspond en Asie (souvent pour enseigner l’anglais) … La prochaine expérience sera pour l’Australie !

Dormir en workaway à Otres

Notre dortoir en workaway, quand JC installe l'électricité

L'installation électrique des lampes de chevet et prises du dortoir

Côté couchsurfing, nous avons tenté l’expérience (pas très réussie) au Vietnam. Ici, il s’agit de loger gratuitement chez des particuliers sur un principe de rencontre et d’échanges. Nous nous sommes retrouvés chez une professeur d’anglais adorable qui nous demandait de participer à ses cours de 18h à 21h30, sympa nous direz-vous… mais à 1h du centre-ville, ca raccourcissait pas mal nos journées… pour dormir sur un matelas au milieu du salon sans vraiment passer du temps avec elle, puisqu’elle travaillait toute la journée. Bref à retenter, en lisant bien les conditions et en nous assurant qu’un réel échange soit souhaité du côté de notre hôte aussi.Expérimenter le couchsurfing a Ho Chi Minh

La recherche de logement, bien que ça paraisse très simple, nous a poussé à définir nos limites ! Ainsi, nous acceptons sans aucun problème l’eau froide et l’absence de climatisation, mais les draps sals et les cafards, non merci… ! Croyez-nous, nous nous sommes fait avoir plusieurs fois avec des photos alléchantes avant de comprendre comment éviter ces logements « piège» … et aussi accepter de mettre quelques euros de plus pour une bonne nuitée !

Manger

Si vous nous connaissez bien… vous savez que cette partie est peut-être la plus importante 😀 ! Ici, notre organisation est plus simple, nous utilisons Trip Advisor tout au long de la journée ! En fonction de nos envies et de l’endroit où nous nous trouvons, l’application nous indique les rues et lieux où se concentrent les bonnes adresses. Nous ne nous fions pas toujours aux adresses recommandées mais dans toutes les villes, les adresses semblables sont souvent concentrées en quartier. Il n’y a plus qu’à nous arrêter où l’ambiance et les bonnes odeurs nous semblent les plus alléchantes !

Manger en tailleur sur un tapis du night market a phnom penh

Découvrir des spécialités locales sur un coin de table au Vietnam, on vous présente les white roses (crevettes ou boulettes de viande dans des ravioles de riz vapeur)!

Les meilleures fresh noodles au Cambodge

Goûter au meilleur Banh Mi à Hoi An

Bien sûr, si nous nous offrons tous les jours de bons petits plats le midi et le soir… notre budget ne tiendrait pas la route ! Du coup, nous tendons à garder l’équilibre : un seul bon petit plat par jour.

Le petit déjeuner étant souvent pris à notre chambre, nous nous faisons plaisir soit le midi, soit le soir ! Se faire plaisir, c’est un plat et une boisson assis autour d’une table. L’autre repas sera soit des nouilles que nous cuisons simplement avec la bouilloire de notre chambre (si nous en avons une) ou un bon petit street food/marché lors de nos vadrouilles (l’occasion aussi de découvrir les spécialités locales… car c’est là qu’elles sont les meilleures !). En moyenne nous dépensons 13,50 € par jours pour deux.

Manger sur un marché entre deux petites culottes

Les noodles en sachet depuis notre chambre, allez avec une tomate et des herbes quand même!

Notre plus belle assiette, du thon grillé pour 5€ à Bali

À la découverte de la nourriture locale!

Découvrir

Ben oui, c’est quand même pour ça que nous sommes là ! Ici, nous avons tâtonné pendant longtemps avant de trouver la bonne organisation. Il existe tellement de sources d’informations pour se renseigner sur un endroit qu’il est difficile de savoir où donner de la tête… et puis il y a tellement de choses à voir, comment choisir ?!Les heures d'attentes pour prendre un fast boat

Pour commencer, nous avons un guide global sur l’Asie du Sud-Est qui nous a permis de définir un planning général pour nos quatre mois. Grosso modo, nous avons défini les pays par lesquels nous souhaitions passer et le temps que nous pensions leur accorder. La plupart des voyageurs définissent ce planning général avant de partir… De notre côté, nous n’avions pas eu le temps. Au final, nous sommes heureux de l’avoir fait en cours de voyage car nos premières semaines nous ont éclairées sur ce que nous aimons et ce que nous recherchons en voyageant. Par exemple, nous avons constaté préférer visiter moins de pays en voyageant à notre rythme et de préférence en bus. Ça a donc donné quelque chose de bien différent de ce que nous envisagions avant le départ ! On vous illustre notre tracé grâce au super outil du planificateur à contre sens.

Ensuite, ça se fait au fur et à mesure ! Pour certains pays, nous nous utilisons les blogs d’autres voyageurs (merci Novo Monde, Le Sac à Dos, Mi-Fuge Mi-Raison ou encore Le tour du Mondiste), pour d’autres nous préférons acheter un guide (ex : le Vietnam que nous avons fait avec le Routard). A chaque étape, toujours dans les transports (et oui, heureusement que nous avons +-5h de trajet entre chaque destination), nous lisons un maximum pour identifier les endroits que nous souhaitons voir. Nous encodons tous ces endroits sur Google Maps avec des petits codes couleurs (les drapeaux verts pour les lieux à visiter, les étoiles pour les logements envisagés, les cœurs pour les bonnes adresses où boire un verre ou manger un bout). Ça nous permet donc de tout avoir sur un seul support lorsque nous nous baladons. Cette méthode permet aussi d’organiser nos journées : nous pouvons ainsi regrouper plusieurs points d’intérêts en fonction de leur proximité géographique.

Points Google Maps pour Hoi AnLe nombre de jours passés à chaque endroit dépendent ensuite de nos envies, de nos rencontres, tout en tenant compte de la durée totale que nous avons dédié à un pays (et de la limite de nos visas bien sûr !).

Pour mieux apprécier les pays dans lesquels nous nous trouvons, nous avons également pris l’habitude de regarder des films liés à l’histoire des pays… si si ! Ainsi si vous souhaitez en connaître davantage sur le Cambodge, jetez un œil à « D’abord, ils ont tué mon père ». Pour le Vietnam, plongés vous dans le film « Indochine » et « Apocalypse Now ». Ça met en perspective les paysages traversés et nous aide à mieux comprendre aussi les personnes que nous rencontrons.

Partager

Communiquer et partager sur notre aventure est certainement ce que nous savions le moins faire avant le départ… et c’est d’ailleurs ce point qui nous donne toujours le plus de fil à retordre !

Le plus important, c’est de pouvoir rester en contact avec nos familles et nos amis. Nous apprenons donc à jongler avec les différents supports : Messenger, What’s App, Skype, e-mail et cartes postales ! Ici pas question d’organisation, mais plutôt de nous octroyer le temps dès que l’envie nous prend… et de trouver des cartes postales car ce n’est pas toujours chose aisée !

L'envoi de cartes postales

Ecrire ses cartes postales de la jolie poste de Ho Chi Minh

Partager, cela passe également par les nombreuses rencontres que nous faisons au fil des jours. C’est assez magique de rencontrer d’autres voyageurs et de faire un bout de chemin ensemble, retrouver aussi parfois des amis de route dans d’autres pays. Chacun à son histoire et son plan de voyage, ces rencontres nous font prendre du recul par rapport à notre vécu !

Fêter la fin de la semaine en workaway avec Alice, Finn et tous les autres

En direction de rabbit island avec Julien, Marion et Gregg

Avec Mathieu et Hortense dans les voitures fluo de Yogyakarta

Les barbecues de tables avec Stephania et Fran

Notre extraordinaire Ha Giang loop avec Marco et Anastazja

Les rencontres locales sont malheureusement plus rares… Ben oui, c’est pas si évident sans parler l’indonésien, le thaï, le cambodgien ou le vietnamien  de se faire des copains !La négociation du sachet de noodle dans les montagnes du nord du Vietnam

Nous essayons également de raconter notre voyage au fur et à mesure des jours. Pour ce faire nous devons trier nos photos intelligemment car elles sont nombreuses. Tout ceci avec notre smartphone !
Pour chaque destination nous créons un album dans Google Photo avec une sélection des photos que nous aimons. Sur base de cet album nous faisons nos publications Instagram et Facebook. D’ailleurs si vous ne nous suivez pas déjà, cliquez sur les liens et abonnez-vous pour suivre notre quotidien. Notre objectif est avant tout de donner de nos nouvelles, de façon uniforme, à notre famille et nos amis.
Nous essayons de raconter notre histoire le plus objectivement possible… Ici il y a un équilibre entre les jolies photos, les jolis moments que l’on souhaite partager et puis essayer de montrer aussi les réalités vécues. Cet équilibre n’est pas encore au point donc tous vos bons conseils sont bons à prendre !

Concernant les vlogs et les articles de notre blog, on essaie d’y travailler de temps en temps mais nous n’avons pas encore trouvé notre rythme pour que ça soit efficace et régulier. Nous avons donc décidé de vous écrire des articles plus global (comme celui-ci) sur notre blog et de vous livrer nos aventures quotidiennes sur les réseaux sociaux cités ci-dessus. La rédaction d’articles représente beaucoup de temps de travail… Et puis, notre point d’honneur sur cet aspect c’est surtout de nous amuser en les réalisant, alors au final ça sortira quand ça sortira et tempi pour le décalage temporel !

S'arrêter pour s'organiser !

Travailler en bord de plage

Profiter

Le dernier et sûrement le plus important des verbes cités jusqu’ici ! Voyager au quotidien, c’est vivre des jours « avec » et des jours « sans » … Ben comme avant en fait ! Ça nous a pris un peu de temps pour le comprendre et l’accepter. Quand nous avons commencé à voyager, nous nous sommes retrouvés avec une sorte de pression que nous ne comprenions pas : nous ne nous laissions aucun répit !

Nous avions l’impression que « bien voyager » ça voulait dire voir un maximum de choses, en un minimum de temps et d’argent ! Nous avons mis du temps pour en prendre conscience. Après quelques semaines de voyage, nous nous sommes arrêtés et nous nous sommes dit franchement et honnêtement que à force de vouloir tout faire en faisant attention au moindre centime, nous ne profitions de rien…

Une sacrée prise de conscience, avec laquelle nous luttons encore parfois. Il s’agit encore une fois d’un juste équilibre à trouver : profiter avec un budget acceptable. Nous apprenons que « bien voyager » est propre à chacun. Pour notre part, nous nous rapprochons de ce point d’équilibre en sélectionnant minutieusement nos dépenses, en nous renseignant sur les différentes façons de visiter un lieu touristique et en nous octroyant du temps … Ça nous pousse à être innovants, à mieux nous connaître et à profiter des moments parfois tout simples ! Squatter des piscines dans des hôtels de luxe, apprécier un coucher de soleil, marcher au coucher de soleil ou encore… apprécier chaque moment qui vient en nous rendons compte à quel point tout ce que nous vivons est exceptionnel !

Squatter la piscine d'un hôtel de luxe à Mui Né

En jam session a Otres Beach

Faire de l'escalade a halong bay

Profiter des bières pression a 0,12€ à Hanoi

Arriver à s'arrêter de temps en temps avec un bon bouquin (ok... C'est rare, ça ne change pas de la Belgique!)

Profiter des couchers de soleil!

5 verbes pour vous raconter notre quotidien, 5 verbes qui nous font prendre conscience qu’en sédentaire ou en voyage, nous sommes toujours pareils à nous-mêmes ! Nous avons transformé nos habitudes pour les rendre mouvantes. D’un lieu à l’autre, nous pouvons désormais les prendre avec nous, elles nous donnent un cadre rassurant qui nous permet de mieux profiter de chaque nouvel endroit ! Au lieu de préparer le lunch du midi et de lasser nos chaussures avant de prendre la route pour le travail, nous empaquetons notre sac à dos et montons dans un bus vers une nouvelle destination… Smartphone en main, vous savez désormais comment nous voyageons en 2.0. 😉 !

Et vous quelles sont vos habitudes de voyage ? Avez-vous des anecdotes ou des tuyaux pour encore mieux organiser notre quotidien ?

13 thoughts on “Notre quotidien de backpacker ou comment voyager en 2.0 !”

  1. Super bel article. J’ai pris beaucoup de plaisir a le lire. Je vous qu’en voyageant on devient philosophe bonne chose aussi. Un conseil mais je crois que vous l’avez compris et a pplique:chacun son rythme et ses besoins. Chacun recherche qqch de differents sans le voyage et comme on dit l’important c’est pas l’arrivee mais le cemin. Bon vent et merci pour ces beaux moments de partage. Longue route a vous deux et encore belles rencontres. Laissez vous porter,ayez confiance vos pas vous menerons ou vous le souhaitez. Biz .mam

    1. Bouuuh maman, ton message nous a beaucoup émue ;-)! Merci à toi d’être toujours là pour nous malgré les kilomètres. Gros bisouss!

  2. Super ! Je prends note des conseils, car J-7 pour nous ! !
    Surtout prendre conscience qu’on saura pas tout visiter et que le but est de profiter…
    On a hâte de commencer !
    Bonne route !

    ps : Comment tu fais pour que tes cheveux soient nickel !? ahah je m’inquiète pour ça haha

    1. Wouhouuu ça se rapproche les amis!!! A lire votre commentaire, on se replonge quelques mois en arrière, on est super impatients et excités pour vous :-)!

      Vous allez voir, tout va se mettre tout seul en place et vous trouverez votre propre façon de voyager!

      Profitez de chaque instant!

      Ps: Aha leur état dépend du shampooing de chaque logement! Je m’inquietais aussi de ca avant le départ mais tu verras, on oublie très vite l’état de ses cheveux, le maquillage ou encore son style vestimentaire 😉 tu me diras comment ça se passe pour toi!

  3. Bonjour Quel beau résumé de votre aventure vous nous faites partager. Nous vous souhaitons tout le bonheur du monde à tous les deux. Bonne continuation dans vos escales et surtout soyez prudents. Gros bisous. Nanou et tonton.

  4. Bonjour à vous deux les grands voyageurs !
    Quelle belle idée de me laisser découvrir vos aventures. J’ai revu avec plaisir des images de temples cambodgiens qui me laissent de magnifiques souvenirs.
    Je vous souhaite de belles aventures, de belles rencontres et , pour la vie entiere une soif d’apprendre et d’ élargir son univers .
    Au plaisir d’avoir de vos bonnes nouvelles.
    Françoise Huet

    1. Bonjour Françoise !
      Merci pour ton message, c’est un plaisir aussi pour nous de te lire et de savoir qu’on ravive de beaux souvenirs :-)!
      Notre soif d’apprendre grandit chaque jour, nous avons l’impression qu’elle ne sera jamais rassasiée …! Nous sommes impatients de découvrir où celle-ci nous mènera et les prochains chemins qui construiront notre route :-).

      A très bientôt,
      Yaël & JC

      On vous env

  5. Salut , merci pour ces retours. J’ai un petite question au niveau du 2.0.
    Cela nessecite un connexion internet quasi constante. Comment fait vous pour vous connecter? Vous acheter une puce locale ou vous garder votre puce française ?

    1. Nous achetons une carte SIM à chaque destination. Cela revient entre 5 et 7€ par mois en fonction des pays dans lesquels nous sommes pour avoir tout le temps de la 4g ;-). Pour nous c’est très intéressant car on reste en général 30jours dans chaque pays. Ici, nous ne resterons que 15 jours au Laos et nous allons tester sans carte SIM. Notre fonctionnement sera le même mais avec une carte google Maps téléchargée et l’utilisation des wifi dans les cafés et logements pour les autres aspects ;-).

  6. Coucou Yaël, trop gai de vous lire !! Vos aventures mes font voyager depuis ma chaise de bureau, quel plaisir 🙂 Tout semble se dérouler pour un mieux, les paysages sont magnifiques. Je pars au Cambodge pour 20 jours fin décembre avec mon copain. Auriez-vous des bons plans sous le coude ? J’ai vu que vous avez été à Phnom Penh, Kep, Kâmpôt, Sihanoukville et Siem Reap… On y passera également! Avez-vous été jusque sur une des îles du sud du Cambodge ou entendu du bien sur l’une d’elle? Koh Rong, Koh Rong Sanloen, Koh Tonsay, Koh Ta Kiev…) ? Bon amusement au Laos, il parait que c’est sublime également^^ Gros bisous depuis Wierde

    1. Coucou Elodie!
      Merci beaucoup, ca nous fait super plaisir :-)!
      On a passé un mois en tout au Cambodge, alors on peut répondre à pas mal de questions, n’hésite pas si tu as des demandes plus précises en tête ;-)!
      ☆ A Phnom Penh on a trouvé un très chouette airbnb excentré a petit prix c’est le rose appel garden. Les musées valent le détour pour bien comprendre l’histoire et on a beaucoup aimé prendre un cours de cuisine. Le coucher de soleil le long du mekong, le marché de nuit pour des petites brochettes et le marché russe pour ramener du h&m a prix cassé (au centre des petits tabourets où manger).
      ☆ A Kampot/Kep, mieux vaut loger sur kampot et faire l’aller/retour à kep pour une journée
      ☆ Shianoukville n’est pas jolie du tout, mieux vaut dormir à Otres Village. Nous on a travaillé à Otres Village 2 (mia mia pour les dortoirs) ou possibilité de dormir en bord de plage. A cette période ça va être la fête! Ça déborde de supers bars tenus par des australiens 🙂
      ☆ A Siem reap, on a trouvé que l’idéal c’est 1 ou 2 jours à vélo et le 3e en tuk tuk pour voir les temples les plus éloignés.
      ☆ Pour les îles, on ne vous en recommande qu’une : Koh Rong Samloen! Nous n’y sommes pas allé mais on en a entendu beaucoup de bien! Koh Tonsay est très très petite et assez sale, en 20 jours on vous le déconseille 😉
      Gros bisouss et déjà bon amusement !

Répondre à Salah Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *